Noctuae Indoctus

30 juin 2012

« Emmener des jeunes à coup de subventions pour repeindre une classe d’école au Mali (à 2 000 € le billet d’avion, c’est cher du pot de peinture), c’est les amener à « s’engager » et c’est bien ! Les faire réfléchir sur l’état de délabrement de leur propre lycée poubelle, où l’on a parqué la totalité des enfants d’étrangers pendant que les petits français ont obtenu une dérogation pour le centre-ville, c’est leur faire faire de la « politique », et c’est mal ! S’occuper des ennuis des autres, c’est apprendre le désintéressement. Réfléchir à ses ennuis, c’est faire de la politique.
La vie associative a accepté de faire vœu de chasteté politique en échange d’un strapontin dans l’économie sociale marchande. Elle accueille, emploie et forme cette nouvelle version des dames patronnesses que sont les « bénévoles » qui n’ont plus rien des militants, qui s’engagent « concrètement » et grâce auxquels les services publics délégués aux associations reviennent moins cher aux pouvoirs locaux. Elle apprend aux jeunes à « s’engager positivement » en échange d’un contrat précaire. La vie associative est aujourd’hui le plus fidèle allié et le plus efficace relais de l’idéologie droitière de dépolitisation des relations sociales. »
Dictionnaire de la langue de bois et des concepts opérationnels, la Scop « Le pavé »

Image : Banksy 

Posté par une-chouette à 00:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


04 février 2012


Youssoupha - Menace de mort [officiel]

Posté par une-chouette à 15:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 février 2012

 

 

 lillian bassmann 1959


« Notre peur la plus profonde n’est pas d’être inapte. Notre peur la plus profonde est d’avoir un pouvoir extrêmement puissant. C’est notre propre lumière et non notre noirceur qui nous effraie le plus. Nous déprécier ne servira jamais le monde et ce n’est pas une attitude éclairée de se faire plus petit que l’on est en espérant rassurer les gens qui nous entourent. Nous sommes tous conçus pour briller comme les enfants. Cette gloire n’est pas dans quelques-uns, elle est en chacun de nous. Et si nous laissons notre lumière briller, nous donnons inconsciemment aux autres la permission que leur lumière brille. Si nous sommes libérés de notre propre peur, notre présence suffit alors à libérer les autres. »


Marianne Williamson, reprise par Nelson Mandela.
Photo : Lilian Bassmann. 1959.


Posté par une-chouette à 15:40 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

12 janvier 2012

Premier article, pas d'inspiration, donc : exercice narcissique.


Jules Joseph Lefebvre Chloé

Le principal trait de mon caractère.Angoissée
La qualité que je préfère chez un homme. La délicatesse

 

La qualité que je préfère chez une femme. La délicatesse
Ce que j'apprécie le plus chez mes amis.
Fidélité / humour / tendresse.
Mon occupation préférée.
Lecture / photographie / voyages / cinéma.

 

Mes auteurs favoris en prose.
Zola / Duras / Dickens / Kundera / Giono
Mes poètes préférés. Louis Aragon / Edouard Glissant.
Mes héros dans la fiction.
Claude Lantier (héros de L'oeuvre de Zola)
Mes héroïnes favorites dans la fiction.
Maria-Republica (héroïne du roman éponyme d'Agustin Gomez-Arcos)
Mes compositeurs préférés.
Yann Tiersen / Daft Punk
Mes héros dans la vie réelle.
Banksy / Les gens de Greenpeace
Mes héroïnes dans l'histoire.
Frida Kahlo
Ce que je déteste par-dessus tout.
La lâcheté, surtout quand c'est la mienne.
La réforme que j'estime le plus.
L'abolition de la peine de mort.
Le don de la nature que je voudrais avoir.
La télétransportation.
Comment j'aimerais mourir. Sereine.
Fautes qui m'inspirent le plus d'indulgence. Les pets.

 

Ma devise.
"Qui ne tente rien, n'a rien" et "Ne laissez personne venir à vous et repartir sans être plus heureux".
                                                                                                                                     Peinture : Chloé de Jules Joseph Lefebvre


Posté par une-chouette à 15:21 - - Commentaires [2] - Permalien [#]